Samedi 16 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:16

Jura Les éoliennes de St-Brais à nouveau sabotées

Le parc éolien le plus emblématique du Jura a été pris pour cible. La police a relevé une «intervention délibérée».

En 2016, un incendie criminel avait été perpétré contre les mêmes éoliennes.

En 2016, un incendie criminel avait été perpétré contre les mêmes éoliennes. Image: Le Matin / Charly Rappo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dommage a été constaté ce mardi vers 15 heures à St-Brais (JU), au coeur des Franches-Montagnes. Alertée, la police jurassienne a remarqué que les gonds d’une porte de la station de couplage avaient été endommagés.

«De légères traces de calcination étaient visibles», précise la police dans un communiqué. À quelques dizaines de mètres de la station, des dégâts ont également été relevés sur la porte permettant de pénétrer dans l’éolienne No 1.

«Aucune des portes en question n’a toutefois pu être ouverte», assure la police. Aucune perturbation n’a été signalée non plus concernant le fonctionnement des éoliennes. La police a procédé au constat d’usage, qui révèle une «intervention délibérée».

En 2016, un incendie criminel avait été perpétré contre les mêmes hélices, mais les incendiaires n'avaient pas été identifiés. L'été dernier, des installations éoliennes ont également été vandalisées dans le parc du Mont-Crosin (BE)

Créé: 02.04.2019, 19h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.