Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 22:43

Jeu dangereux Les parents mis en garde contre le jeu de la tomate

Le directeur des écoles de Blonay et St-Légier a mis en garde les parents contre le jeu de la tomate. Lequel est pratiqué par certains de ses élèves.

Le collège de Blonay.

Le collège de Blonay. Image: Laurent de Senarclens

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On imagine que nos enfants jouent encore aux billes et à la marelle à la récré, aussi recevoir ce courrier nous mettant en garde contre le jeu de la tomate nous a quand même un peu inquiétés», explique Marianne Jacquet, présidente de l’association des parents d’élèves des écoles de Blonay - Saint Légier (VD).

Aujourd'hui, cette mère de famille, comme quelque 400 autres, a reçu un courrier cosigné du directeur de l’établissement et de l’infirmière scolaire les informant que «quelques cas isolés» d’élèves s’adonnant au jeu dangereux dit de la tomate avaient été répertoriés ces derniers jours dans l’établissement.

Le jeu de tomate consiste à s’empêcher de respirer aussi longtemps que possible jusqu’à devenir rouge (d’où son nom). Et ce, dans une recherche de sensations fortes voire d’hallucinations. Il est très prisé des dix ans et moins et devient très dangereux lorsqu’il est pratiqué à plusieurs. C’est-à-dire quand un enfant en aide un autre à maintenir son nez et sa bouche fermés. En France où une association spécialisée existe, ce jeu a déjà fait plusieurs victimes.

C’est «dans un souci de prévention et pour éviter pareils drames», que Sébastien Bornand, directeur de l'établissement primaire et secondaire de Blonay - Saint-Légier a donc décidé d’alerter les parents d’élèves et de sensibiliser ces jeunes en faisant passer l’infirmière scolaire dans leur classe. «Les enfants ne réalisent en général pas que le jeu de la tomate n’est pas un jeu mais une activité dangereuse», relève le directeur.

Créé: 13.02.2014, 16h13

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.