Mardi 24 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:15

France voisine Meurtre dans les WC: le suspect avait sévi en Suisse

L’homme accusé d’avoir tué une femme dans un supermarché de Pontarlier venait de sortir de prison.

Le crime a eu lieu dans ce supermarché de Pontarlier.

Le crime a eu lieu dans ce supermarché de Pontarlier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi, une femme de 69 ans était retrouvée grièvement blessée dans les toilettes d’un supermarché de Pontarlier. Blessée à l’arme blanche, elle était décédée avant l’arrivée des secours. Interpellé le jour même, un suspect de 42 ans avait été placé en garde à vue. Or cet homme venait de sortir de prison et a un long passé criminel, selon «L’Est Républicain».

Par le passé, relate le quotidien français, il avait écopé de sept ans de prison dans sud de la France pour usage de drogues et «vols répétés et aggravés». «Plus récemment, c’est en Suisse que le suspect a franchi une nouvelle étape dans son parcours criminel. Il sortait d’une incarcération de neuf ans, pour des vols avec violences», lit-on.

Une vie marginale

Depuis sa récente sortie de prison, note «L’Est Républicain», le suspect «vivait une vie assez marginale, sans enfants ni situation établie.»

Un lourd passé criminel qui n’explique cependant pas encore pourquoi cet homme s’en serait pris à la victime à Pontarlier – victime avec qui il n’a aucun lien de parenté. Le mobile reste pour l’instant mystérieux et le meurtrier présumé ne répond pas aux questions des enquêteurs, «faisant usage de son droit au silence».

La justice et la police judiciaire de Besançon devraient donner une conférence de presse ce mercredi en fin d’après-midi. Pas sûr qu’on en apprendra plus sur le mobile du crime. Mais une mise en examen du suspect pour «homicide volontaire» pourrait être annoncée.

Créé: 17.04.2019, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.