Mardi 23 octobre 2018 | Dernière mise à jour 11:40

France Séjour en cellule pour avoir oublié de payer des bocaux Ikea

Une jeune femme et son père ont fait un bref séjour en cellule après avoir été dénoncés par la direction du magasin.

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si vous prévoyez un passage à Ikea prochainement, prenez garde à bien payer tout vos articles, parce que le géant suédois ne plaisante pas avec le vol. Même lorsque celui-ci n'est pas intentionnel.

Mardi soir, Emilie a raconté sur twitter la malheureuse aventure qui lui était arrivée la journée du 1er octobre. La jeune femme commence son récit tout en humour:

Elle explique s'être rendue au magasin Ikea de Strasbourg en compagnie de son père pour y acheter des tupperwares en verre. Munie de ses bocaux et de quelques objets de décoration, Emilie paye aux caisses automatiques avant de se diriger vers la sortie. Mais voilà qu'un homme de la sécurité intercepte la demoiselle et son père en leur reprochant de ne pas avoir payé tous les articles.

En vérifiant ses achats, elle se rend compte en effet qu'elle n'a scanné que les récipients des tupperwares et pas les couvercles, sur lesquels figuraient également des codes barres.

Père et fille s'excusent et expliquent qu'ils souhaitent payer la différence, mais le vigile a déjà prévenu le directeur du magasin qui les accuse de vol, avant de contacter la police. Une brigade des force de l'ordre arrive et décide de les embarquer «pour vol à l'étalage organisé à plusieurs». Une policière allant même jusqu'à ajouter à l'intention d'Emilie: «Si tu cours je te tase».

Les deux prévenus suivent donc la police jusqu'au commissariat, pour finir dans des cellules séparées. Leur garde à vue aura finalement duré trois heures avant qu'Emilie et son père puissent finalement retrouver leur liberté.

Contacté par 20 Minutes.fr Ikea France a réagi en présentant ses excuses via son compte Twitter.

Emilie quant à elle, conclut son histoire par un avertissement quelque peu ironique:

(dri/Le Matin)

Créé: 11.10.2018, 22h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.