Samedi 17 novembre 2018 | Dernière mise à jour 22:47

Mystère Signalé inconscient dans un train, il prend la fuite à Bienne

Une ambulance l'attendait en gare. L'opération de secours s'est transformée dimanche en une course-poursuite endiablée.

La course-poursuite à Bienne, dimanche vers 10h15, surprise par un vidéaste amateur
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les riverains de la rue de la gare et de la place Guisan à Bienne ont été les témoins d'une course-poursuite endiablée dimanche matin vers 10h15. Comme le montre cette vidéo, on distingue un homme fuite, un policier à ses trousses. Le fuyard étant trop rapide, ce dernier n'a pas été intercepté et le policier a fini par faire demi-tour, a constaté le vidéaste amateur.

Selon les premières informations divulguées par la police cantonale, l'homme avait été signalé inconscient dans un train en provenance de Lausanne. A Bienne, une ambulance l'attendait en gare. Mais le temps que les premiers secours parviennent au wagon, il avait repris ses esprits et avait disparu. Par recoupements, la police en est arrivé à la conclusion que l'homme inconscient dans le train et le fuyard n'était qu'une seule et même personne.

Une enquête est en cours. (Le Matin)

Créé: 12.08.2018, 14h06

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.