Samedi 4 juillet 2020 | Dernière mise à jour 20:10

A1 Trois gros accidents entre Rolle et Gland font un mort et des blessés

En l'espace de quelques heures, plusieurs collisions se sont produites sur l'A1: un homme, victime d'une crevaison, a été fauché et tué.

Lors du deuxième accident, qui a fait un blessé grave, le véhicule de droite a été projeté sur la chaussée opposée.

Lors du deuxième accident, qui a fait un blessé grave, le véhicule de droite a été projeté sur la chaussée opposée. Image: Police cantonale vaudoise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce lundi 18 mai, trois accidents de circulation ont eu lieu sur l’autoroute A1 (Genève-Lausanne), entre Rolle et Gland (VD).

Heurté après une crevaison

Le premier s'est produit vers 7h50: un Suisse âgé de 54 ans circulait en direction de Genève. Pour des raisons que l’enquête devra déterminer, il a heurté un ressortissant portugais âgé de 36 ans, qui se trouvait hors de sa voiture de livraison. Il l’avait immobilisée sur la bande d’arrêt d’urgence, peu avant Bursins, suite à une crevaison. Malgré l’arrivée rapide des secours, la victime est décédée sur les lieux de l’accident.

La victime s'était arrêtée peu avant Bursins sur la bande d'arrêt d'urgence. Photo police cantonale vaudoise

Il finit sur la chaussée opposée

Le deuxième est arrivé vers 9h25: deux usagers circulaient en file sur la voie droite de l’autoroute, également en direction de Genève, à la hauteur de Rolle. Pour des raisons que l’enquête devra établir, le premier véhicule, conduit par un ressortissant suisse âgé de 54 ans a été percuté à l’arrière par celui qui le suivait. Suite au choc, le véhicule heurté a été propulsé contre la glissière centrale avant de terminer son embardée sur la chaussée opposée, heureusement sans que d’autres véhicules ne soient impliqués.

Le premier conducteur souffre de légères blessures, il a été hospitalisé à Morges. Quant au deuxième impliqué, un conducteur français âgé de 39 ans, il a été héliporté au CHUV par la Rega. Son pronostic vital est engagé. La Police cantonale vaudoise lance un appel à témoin : les personnes qui ont été témoins, qui suivaient les véhicules impliqués dans ce deuxième accident ou qui se trouvaient à proximité et qui seraient en possession d’éléments susceptibles de faire avancer l’enquête sont priées de contacter la police au 021 333 5 333.

La Procureure de service s’est rendue sur lieux des deux premiers accidents et a ouvert deux enquêtes afin de déterminer les circonstances exactes de ces événements, confiant les investigations aux spécialistes des unités de circulation de la gendarmerie.

Des animaux tués

Mais ce n'était pas fini. Vers 11h35, deux trains routiers transportant des animaux circulaient en file en direction de Lausanne. Entre Gland et Rolle, un choc s’est produit entre leurs véhicules qui tractaient chacun une remorque de bétail. Pour une raison que l’enquête devra déterminer, le second véhicule n’est pas parvenu à éviter le premier qui freinait devant lui. Suite à cet accident, les deux usagers ont été légèrement blessés. Ils ont été acheminés à l’Hôpital de Nyon en ambulance pour des contrôles.

Plusieurs vaches du convoi sont mortes sur place, tandis que d’autres se sont retrouvées sur la chaussée. Une troisième bétaillère a été appelée pour charger les bêtes survivantes. Un vétérinaire s’est rendu sur place afin d’euthanasier les animaux trop grièvement blessés. L’autoroute a également été fermée, le temps des opérations de dépannage et de récupération des animaux. Cet accident est traité par la gendarmerie mobile. La procureure de service n’a pas été avisée.

Les deux bétaillères se sont heurtées, provoquant la mort de plusieurs animaux. Photo police cantonale vaudoise

D’importantes perturbations du trafic ont perduré toute la journée sur cet axe autoroutier. Ces événements ont nécessité l’intervention de plusieurs patrouilles mixtes et de la gendarmerie, de plusieurs ambulances, du SMUR, du personnel de la DGMR, du personnel des pompiers, de la Rega et d’une équipe de soutien d’urgence (ESU).

Créé: 18.05.2020, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.