Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 17:51

Australie Un avion à très basse altitude effraie le public à Brisbane

La démonstration, le 29 septembre, d'un Boeing C-17 de la Royal Australian Air Force a provoqué la colère des habitants de la ville: «Une petite erreur et tout le monde grillait!».

Vidéo: YouTube/Brisbane Airport Plane Spotting


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les habitants de Brisbane ont peu goûté à la petite animation proposée dans le cadre du festival Riverfire qui s'est déroulé le 29 septembre, raconte le quotidien britannique «The Daily Mail».

Imaginez: afin de couper le souffle au spectateurs, un Boeing C-17 de la Royal Australian Air Force a exécuté un vol très périlleux... entre les immeubles de la ville!

«Stupide et dangereuse»: telle a été qualifiée la démonstration de l'appareil. L'armée australienne a, elle aussi, été dénoncée sur les réseaux sociaux où l'on pouvait lire, notamment: «Cela aurait pu très très mal tourner», «Une petite erreur et tout le monde grillait» ou encore «Comment ont-il pu croire que voler en direction de tours d'habitations pouvait être une bonne idée?».

Assurément, les organisateurs réfléchiront à deux fois, avant de proposer nouveau pareil vol... (Le Matin)

Créé: 12.10.2018, 14h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters