Vendredi 20 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:35

Chine Un bébé retiré vivant du conduit d'un WC

Le nourrisson est resté coincé entre deux et trois heures. Sa mère cachait sa grossesse à ses voisins.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nouveau-né a été secouru vivant dans le conduit de W.C. d'un immeuble en Chine où il est resté coincé entre deux et trois heures après sa naissance, a rapporté la police mardi.

La mère de l'enfant, âgée de 22 ans et célibataire, avait caché sa grossesse à ses voisins de peur de devenir victime d'ostracisme, a déclaré à l'AFP un policier de la ville de Jinhua, dans la province orientale du Zhejiang.

Samedi, elle a accouché de manière inattendue lorsqu'elle s'est rendue dans des latrines à la turque, dans lesquelles le bébé est tombé, selon ce policier qui n'a pas voulu donner son nom.

La mère a ensuite appelé son propriétaire, assurant avoir entendu «des bruits bizarres» dans le conduit. Après avoir repéré l'enfant, le propriétaire a appelé la police.

Les secouristes ont mis près d'une heure à sectionner un segment de ce conduit d'un diamètre de 10 cm, utilisant des scies et des pinces pour extraire le nouveau-né. «La femme était présente sur place durant toute l'opération de sauvetage... et a admis être la mère lorsque nous le lui avons demandé», a rapporté le policier, qui a ajouté que le père de l'enfant était toujours recherché.

«Nous devons encore enquêter pour déterminer si elle avait de mauvaises intentions» et éventuellement mettre la jeune mère en examen, a encore dit l'agent.

Le bébé pesant 2,3 kg a subi quelques coupures et son rythme cardiaque s'est durant un moment ralenti. Selon le policier, son état de santé n'inspire plus d'inquiétude, mais sa mère se trouve dans un état grave suite à des complications résultant de son accouchement.

Les abandons de bébés ne sont pas rares en Chine, où s'applique de façon souvent brutale la politique de l'enfant unique. Le sort de l'enfant a suscité des milliers de réactions indignées sur les comptes de microblogs grâce auxquels les Chinois commentent l'actualité et font part de leurs sentiments sur de nombreux sujets de société.

«Jamais je ne pourrai accepter ou pardonner une attitude consistant à abandonner un bébé, encore attaché par son cordon ombilical au placenta, dans des toilettes», a confié un internaute utilisant le pseudonyme de Jiding Jiajia.

(afp/Le Matin)

Créé: 28.05.2013, 16h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.