Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 12:17

Terrorisme Un deuxième Suisse arrêté au Maroc

Nouveau rebondissement dans l'affaire des touristes scandinaves égorgées: un Anglo-suisse a été arrêté, deux semaines après un Genevois.

Manifestation le 22 décembre 2018 devant l'ambassade norvégienne à Rabat.

Manifestation le 22 décembre 2018 devant l'ambassade norvégienne à Rabat. Image: Fadel Senna/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Anglo-suisse a été interpellé jeudi au Maroc, a déclaré Fedpol à Keystone-ATS. Un autre Suisse, soupçonné de s'être radicalisé, avait été arrêté fin décembre dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de deux touristes scandinaves.

Fedpol a confirmé à Keystone-ATS cette interpellation annoncée par le journal marocain 360 qui précise que le suspect a été arrêté à Témara (au nord de Casablanca) par la Brigade nationale de la police judiciaire. L'homme vit au Maroc et n'est pas rentré en Suisse récemment, précise Fedpol, à qui le Maroc n'a pour l'instant pas demandé d'enquêter sur cet individu.

Le premier Suisse, arrêté le 29 décembre, est toujours en détention provisoire. Il a été interpellé dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de deux touristes scandinaves. Ce Genevois, soupçonné de s'être radicalisé, a un casier judiciaire dans le canton de Genève pour divers méfaits commis entre 2007 et 2013. (ats/Le Matin)

Créé: 11.01.2019, 09h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.