Jeudi 19 juillet 2018 | Dernière mise à jour 12:49

Afrique du Sud Un «prophète» soignait ses fidèles à l'insecticide

Reconnu coupable de «violences» , Lethebo Rabalago a écopé d'une amende pour avoir aspergé ses disciples avec un produit «dangereux».

Le prophète s'est défendu en disant avoir «soigné des blessures» grâce à l'insecticide. (Mercredi 28 février 2018)

Le prophète s'est défendu en disant avoir «soigné des blessures» grâce à l'insecticide. (Mercredi 28 février 2018) Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La justice sud-africaine a condamné à une amende le prophète autoproclamé d'une Eglise qui avait défrayé la chronique en aspergeant le visage de ses fidèles d'un insecticide destiné, selon lui, à les guérir de leurs maux ou péchés.

Insecticide «dangereux»

Au début du mois, un tribunal de la province du Limpopo (Nord) avait reconnu le pasteur Lethebo Rabalago coupable de «violences», estimant que cet insecticide, vendu sous la marque «Doom» («mort» ou «catastrophe» en anglais), était «dangereux».

Le quotidien Sowetan a rapporté mercredi que le juge l'avait condamné à quatre ans de prison ou à verser une amende de 21.000 rands (un peu moins de 1.500 euros). Le condamné s'est empressé d'accepter l'amende.

«Nous avons conclu un accord selon lequel mon client versera des mensualités de 3.000 rands jusqu'au paiement complet de l'amende», a expliqué au journal son avocat, Edmund Lubusi.

Vive polémique

En novembre 2016, la publication sur la page Facebook de l'Eglise de l'Assemblée générale du Mont Zion (MZGA) de photos du «prophète» en train de «soigner» ses fidèles à grands jets d'insecticide avait suscité une vive polémique.

«Des gens sont venus avec des blessures. Nous leur avons pulvérisé de l'insecticide et ils sont guéris», s'était défendu Lethebo Rabalago dans la presse locale.

La société Tiger Brands qui fabrique le «Doom» avait fait part de son indignation et rappelé les dangers de son produit.

(afp/nxp)

Créé: 28.02.2018, 18h47


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters