Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 22:47

Grande-Bretagne Une ado a failli mourir à cause d’un cocktail à l’azote

Opérée en urgence, elle a dû subir une ablation de l’estomac et est aujourd’hui dans un état critique.

Gaby Scanlon a dû subir une ablation de l’estomac.

Gaby Scanlon a dû subir une ablation de l’estomac. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’azote liquide se manipule avec précaution. Pour l’avoir oublié, un barman de Lancaster (nord-ouest de l’Angleterre) a failli tuer une ado qui a avalé un peu de cette substance.

Tout commence jeudi dernier quand Gaby Scanlon, qui fête ses 18 ans, commande un «Pornstar Martini», un cocktail rendu fumeux par l’adjonction d’une goutte d’azote liquide. Ce qui, en soi, n’a rien de terrible: très utilisé en cuisine moléculaire, cet élément (qu’on nomme aussi nitrogène) glace instantanément les aliments tout en créant une très esthétique vapeur froide. Le hic, c’est que sa température est de –196 degrés: en contact avec la peau ou une muqueuse, il provoque des brûlures à froid extrêmement graves.

Avant d’absorber un aliment refroidi au nitrogène, rappelle le chef vaudois Carlo Crisci, expert en la matière, «il faut donc absolument attendre que cet azote soit entièrement dissous». Ce qui n’a pas été le cas jeudi dernier. A noter que, depuis l’accident, le bar a banni l’azote liquide. (Le Matin)

Créé: 09.10.2012, 10h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.