Vendredi 20 juillet 2018 | Dernière mise à jour 12:17

Agression Une soirée vire au cauchemar à Berne

Des jeunes se sont acharnés sur un homme «un peu saoul», samedi soir. La police cherche des témoins.

Le père de famille bernois a été roué de coup samedi soir à à Berne. Il s'en est sorti avec une fracture du visage, des ecchymoses et des hématomes.

Le père de famille bernois a été roué de coup samedi soir à à Berne. Il s'en est sorti avec une fracture du visage, des ecchymoses et des hématomes. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La soirée de détente a viré au cauchemar samedi soir pour un résident bernois. «J'étais chez un collègue. Nous avions mangé avec un autre ami et bu du rhum », raconte OV (36 ans), originaire du Panama à 20minuten.

L'homme et un groupe d'amis ont ensuite décidé de poursuivre la soirée au Cuba-bar. Tout se passait bien et OV* sort un moment prendre un peu d'air frais. Mais sur son chemin de retour au Café, ses ennuis vont commencer.

«J'avais laissé ma veste à l'intérieur»

«J'avais laissé ma veste à l'intérieur, mais la sécurité ne voulait plus me laisser entrer. Peut-être parce que j'étais un peu saoul, j'admets» dit-il.

Il a alors erré un certain temps avant de reprend le chemin du café. Sur sa route, il remarqua un petit groupe de trois ou quatre jeunes, sans vraiment leur prêter attention.

«Ils m'ont soudainement harcelé, sans raison», se rappelle OV. Il a essayé de jouer la carte de l’apaisement mais les agresseurs n'ont rien voulu entendre. Ils l'ont pris par l'épaule et l'ont roué de coups de poings. «Je suis tombé par terre, mais ils n'ont pas arrêté. Ils m'ont donné un coup de pied au visage et sur la tête».

Fracture

«Ce n'est que lorsqu'ils m'ont quitté que quelqu'un est venu et m'a aidé à me lever». Le visage tuméfié, il s'est débrouillé pour renter chez lui et sa femme choquée l'a immédiatement conduit à l'hôpital.

Il s'en est sorti avec une fracture du visage, des ecchymoses et des hématomes. Son nerf optique est aussi touché.

Enquête policière

La police est au courant de l'affaire et cherche des témoins. Samuel Güven, propriétaire du café en question, a été informé par la police. «Mais jusqu'à mardi je ne savais rien. Il est tout à fait possible que mes agents de sécurité n'aient pas remarqué l'incident, car ils sont à l'intérieur du club en hiver», déclare-t-il.

La police est également au courant d'une autre attaque impliquant trois étrangers dans le centre-ville la même nuit. «Nous cherchons au mieux à clarifier l'existence d'un lien entre ces événements», a déclaré le porte-parole de la police Dominik Jäggi. (Le Matin)

Créé: 13.02.2018, 22h35


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.