Mardi 23 octobre 2018 | Dernière mise à jour 11:40

Californie Voler un marteau géant, oui mais pour quoi faire?

Une imposante sculpture prêté à la ville de Healdsburg a disparu mystérieusement vendredi dernier. La police se met martel en tête.

«La sculpture d'un marteau géant a disparu vendredi. Avez-vous remarqué quelques chose?»

«La sculpture d'un marteau géant a disparu vendredi. Avez-vous remarqué quelques chose?» Image: Facebook/Healdsburg

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle mesure plus de 6 mètres de long. Elle est faite de bois et d'acier. Elle pèse un peu plus que 450 kilos. Elle a été généreusement mise à la disposition par la Voigt Family Sculpture Foundation. Sa valeur est estimée à 15'000 dollars mais sa masse rend la possibilité d'une revente improbable.

Jusqu'à vendredi dernier, elle était temporairement exposée sur un espace gazonné de Healdsburg en Californie. Jusqu'à vendredi car, depuis, la sculpture s'est évanouie dans la nature comme par enchantement. La ville, qui a signalé cette mystérieuse disparition sur sa page Facebook, a lancé un appel à témoin.

Mais, comme le fait remarquer USA Today, la police piétine ou, du moins, était toujours à la recherche jeudi du ou, plus probablement, des voleurs de ce marteau géant qui n'a certainement jamais planté un clou de toute son existence vu la pénurie de géants en ce bas monde.

«On d'abord pensé qu'il s'agissait d'une farce d'étudiant», indique le policier Darryl Erkel qui se désole de voir l'enquête piétiner mais aussi de l'absence d'indices et de témoignages.

Le créateur de la sculpture, Doug Unkrey, est pour sa part dubitatif: «Quel est l'intérêt de s'emparer d'une telle chose?», se demande-t-il en précisant que l'enlèvement de l'imposant marteau a dû requérir l'usage d'un camion solidement équipé et la force de huit personnes. Il reste néanmoins philosophe: «De toute façon, toute oeuvre d'art est éphémère». (Le Matin)

Créé: 12.10.2018, 09h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters