Mardi 21 novembre 2017 | Dernière mise à jour 16:01

France Elle accouche sur la bande d'arrêt d'urgence

«Le Parisien» se fait l'écho d'une histoire rocambolesque survenue dans le Val-de-Marne vendredi au petit matin. Des policiers se sont improvisés sages-femmes.

L'hôpital de Créteil où le nouveau-né a été transporté sitôt l'accouchement improvisé réalisé.

L'hôpital de Créteil où le nouveau-né a été transporté sitôt l'accouchement improvisé réalisé. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Prénom: Younès. Date de naissance: 16 juin 2017, aux alentours de 5h30. Lieu de naissance: le long de la route nationale 19 (RN) à Boissy-Saint-Léger. Telle pourrait être la carte d'identité du nouveau-né accouché par des policiers au petit matin ce vendredi, sur la bande d'arrêt d'urgence de cette RN fréquentée à quelques encablures au sud de Paris.

Quelques minutes auparavant, le père, au volant de la voiture familiale avec sa femme et leurs deux enfants de 2 et 5 ans, conduit en faisant de grandes embardées. «Le bébé sort! On voit la tête du bébé!», s'époumone-t-il à travers la fenêtre à la vue des policiers qui pensent avoir affaire «au mec bourré du matin» comme le dira Thierry, officier de 40 ans en service à ce moment-là, au «Parisien».

La patrouille, deux voitures et quatre policiers au total, le prennent en chasse. Quand les policiers arrivent à sa hauteur, le conducteur, Sofyane, bientôt père pour la troisième fois, s'écrie: «Ma femme accouche!». «On vous escorte», répondent les policiers avant de se raviser, voyant que le travail est déjà trop avancé. «Il va falloir qu'on l'accouche ici!», décident les officiers.

Les deux enfants sont placés en sécurité de l'autre côté de la glissière de sécurité. Un policier bloque la circulation sur la RN 19. C'est une stagiaire, dans la police depuis le lundi précédent seulement, qui enfilera les gants en latex pour aider la maman à mettre au monde son troisième enfant. Thierry l'épaule. Il a contacté un médecin dont il suit les instructions à la lettre.

Le bébé vient au monde. Thierry s'inquiète, toujours au téléphone: «Il ne crie pas, c'est normal?».

La famille a été acheminée saine et sauve par le Samu (les services d'urgence français) à l'hôpital le plus proche. La veille, les services de gynécologie avaient renvoyé la femme de Sofyane venue s'inquiéter de l'imminence de la naissance, en lui disant «Ne vous inquiétez pas, c'est pas avant 15 jours!» (NXP/nxp)

Créé: 17.06.2017, 00h33


Sondage

Initiative "No Billag": savez-vous déjà ce que vous allez voter le 4 mars prochain?




Sondage

Pour vous, les cadeaux de Noël se font...






Sondage

Faut-il lever l’interdiction d’adopter faite aux homosexuels?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters