Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:31

France Accusé d'avoir tué son bébé pour jouer à «Call of Duty» en paix

Dans le nord de la France, un homme de 28 ans est accusé d'avoir frappé à mort un nourrisson pour qu'il arrête de pleurer. Son procès s'ouvre ce lundi.

Un joueur tenant une manette de Playstation dans ses mains (Photo d'illustration).

Un joueur tenant une manette de Playstation dans ses mains (Photo d'illustration). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est le dénouement d'une bien sordide histoire qui se jouera dans quelques jours, comme le racontent nos confrères de 20 Minutes France. Les faits remontent au début de l'année 2016, quand dans la nuit du 29 au 30 janvier, la mère du petit Djason, 6 mois, découvre le corps inanimé de son enfant dans son lit.

Seul présent dans la pièce ce soir-là, Raphaël Gamez, le père du bébé, avait d'abord expliqué que le chien du couple avait «sauté sur la poitrine» du bambin. Mais l’autopsie avait rapidement permis d'écarter cette piste. Les enquêteurs sont formels: le nourrisson est décédé à la suite de coups n'ayant pas pu être causés par un chien.

Lors de sa garde à vue, l'homme avait raconté aux policiers qu'alors qu'il jouait à «Call of Duty» sur sa console, son fils Djason pleurait sans interruption. «Moi, je m’énervais sur le jeu vidéo. Je me suis rapproché de lui pour savoir pourquoi il pleurait. Plus je m’approchais, plus il pleurait […] C’est là que je l’ai tapé […] je voulais juste qu’il arrête de pleurer».

Finalement, Raphaël Gamez avouera avoir porté plusieurs coups de poing au thorax du nourrisson. L’enquête révèle par ailleurs qu'une violente dispute entre l’accusé et la mère du nourrisson avait éclaté peu avant les faits. La jeune femme avait alors quitté l'appartement quelques instants, avant de faire la macabre découverte à son retour.

Déjà détenteur d'un casier judiciaire étoffé (13 condamnations, notamment pour vols et dégradations volontaires), l' accusé sera cette fois jugé pour «violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner». Les experts décrivent un homme «impulsif», «parfois agressif», «égocentrique» et «vite agacé». Le verdict est attendu mercredi.

Créé: 05.11.2018, 07h53

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.