Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 15:27

Crimes Affaire Maddie: le suspect pourrait avoir fait une autre victime

Selon les médias allemands, l'homme soupçonné d'avoir enlevé la petite Britannique pourrait avoir un lien avec la disparition d'une fillette de 5 ans.

Si Maddie (photo) a été enlevée à l'hôtel, la petite Allemande disparue en 2015 l'a été lors d'une promenade en forêt en famille.

Si Maddie (photo) a été enlevée à l'hôtel, la petite Allemande disparue en 2015 l'a été lors d'une promenade en forêt en famille. Image: Metropolitan Police/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le parquet de Stendal, dans l'est de l'Allemagne, étudie un éventuel parallèle entre la disparition d'une fillette il y a cinq ans dans le pays et celle de la Britannique Madeleine McCann, affirment vendredi des médias allemands. Il y a deux jours, le parquet de Brunswick a annoncé enquêter contre un Allemand de 43 ans, soupçonné d'avoir enlevé en 2007 et tué «Maddie», âgée de 3 ans, alors qu'elle passait des vacances au Portugal avec ses parents.

Le parquet de Stendal a décidé de vérifier s'il y avait une relation entre les deux affaires, et suffisamment d'éléments pour soupçonner le même Christian B. dans la disparition d'une autre fillette blonde, Inga, il y a cinq ans, selon des informations de l'agence de presse DPA et du «Spiegel».

Disparue lors d'une excursion en famille

Inga, 5 ans, avait disparu en mai 2015 dans une forêt de la région de Sachsen-Anhalt lors d'une excursion avec sa famille. L'enquête et les nombreuses recherches n'ont pas permis de retrouver l'enfant.

Selon le journal local «Magdeburger Volksstimme», Christian B., condamné à plusieurs reprises en Allemagne notamment pour violences sexuelles sur des mineurs, possède une propriété dans cette région et se serait trouvé à proximité lors de la disparition d'Inga.

Déjà suspecté en 2016

En février 2016, les enquêteurs auraient découvert chez lui une clé USB contenant de la pornographie enfantine. Mais aucune preuve le liant à la disparition de la petite fille. L'avocate de la mère d'Inga a réclamé qu'une nouvelle enquête soit ouverte, toujours selon ce journal.

Treize ans après la disparition «Maddie», l'identification de ce nouveau suspect a fait renaître l'espoir d'éclaircir le profond mystère entourant cette affaire à rebondissements.

Viol d'une Américaine de 72 ans

Le parquet de Brunswick ne dispose toutefois «pas encore d'assez d'éléments pour un mandat d'arrêt ou une mise en accusation», a précisé un porte-parole Hans Christian Wolters. Une chose est sûre: le suspect a déjà été condamné dans plusieurs affaires de drogue, vol et violences sexuelles, dont le viol d'une Américaine de 72 ans au Portugal, ont indiqué jeudi les autorités allemandes.

Conversation glaçante

Le «Spiegel» publie vendredi sur son site des extraits d'un chat de Christian B. avec une de ses connaissances, contenu selon le magazine dans les documents d'enquête de la justice. En septembre 2013, il a écrit vouloir «attraper quelque chose de petit, et l'utiliser des jours durant», écrit le «Spiegel». Alors que son interlocuteur lui faisait remarquer que cela était dangereux, il a répliqué: «Oh, quand les preuves sont détruites après».

Encourageant pour l'affaire Maddie

L'identification de ce nouveau suspect dans l'affaire Maddie a été jugée «encourageante» vendredi par l'avocat portugais de la famille McCann. «Il y a des éléments que me paraissent encourageants» car cette piste semble «être plus solide» que d'autres suivies par le passé, a confié Rogério Alves.

«Il y a eu de la méfiance de la part des parents par rapport aux informations qui sortaient et promettaient une conclusion de cette affaire. Cette fois-ci, il est inévitable que cela représente une lueur d'espoir» pour eux, a ajouté l'avocat portugais. «Pour que la police allemande rende publique cette information, c'est qu'elle doit certainement avoir d'autres éléments», a jugé Rogério Alves.

Maddie est supposée morte

La police allemande, qui a lancé un appel à témoins, n'exclut pas qu'il soit entré par effraction dans l'appartement des McCann pour y commettre un vol et, une fois sur place, qu'il ait décidé d'enlever la petite fille. Hans Christian Wolters, porte-parole du Parquet de Brunswick, a expliqué jeudi que le suspect était soupçonné de meurtre. «Nous supposons que la petite fille est morte», a-t-il indiqué.

«C'est une possibilité», a réagi l'avocat portugais des McCann. «Soit le procureur allemand sait que c'est la vérité et il doit expliquer pourquoi. (...) Mais je ne crois pas qu'ils aient des preuves» de la mort de la fillette. (afp/Le Matin)

Créé: 05.06.2020, 15h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.