Jeudi 23 janvier 2020 | Dernière mise à jour 04:59

Violence Vaud: il agresse son frère au couteau et prend la fuite

Un habitant de Donneloye a agressé son frère avec une arme blanche samedi avant de prendre la fuite et se réfugier dans l'église du village. Il a été arrêté.

L'homme perturbé qui a agressé son frère, s'était réfugié dans l'église de Donneloye, après son geste.

L'homme perturbé qui a agressé son frère, s'était réfugié dans l'église de Donneloye, après son geste. Image: google map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Samedi 11 janvier 2020, vers 20h, une agression au couteau a eu lieu dans une habitation à Donneloye, communique la police cantonale vaudoise.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un Suisse en détresse psychologique a agressé son frère au couteau chez lui, avant de prendre la fuite.

La victime, blessée à la main, a été prise en charge par une ambulance.

Rapidement alertée, la gendarmerie vaudoise a mis en place un important dispositif de recherches, qui a permis de localiser l’assaillant de 31 ans dans l’église du village, près de son domicile.

Vers 1h15, les forces de l’ordre ont pu interpeller l'homme qui n’a opposé aucune résistance. Il a été conduit dans les locaux de police pour la suite de la procédure.

Le Procureur de service a ouvert une enquête pour tentative de meurtre.

Créé: 12.01.2020, 16h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.