Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 18:17

Pays-Bas L'aîné de la famille fantôme s'était réveillé en juin

Le jeune homme de 25 ans qui a conduit dimanche la police vers la ferme ou sa famille vivait recluse depuis 9 ans avait réactivé certains de ses réseaux sociaux.

Image: EPA/Vincent Jannink

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeune homme qui a conduit les policiers à découvrir une famille vivant recluse depuis 9 ans dans une ferme de Ruinerwold aux Pays-Bas était redevenu actif sur des réseaux sociaux dormants révèlent les médias néerlandais.

Sur Facebook, il possède ainsi un compte sous le nom de «Jan» et se présente comme l'homme à tout faire de Josef B., le locataire de la ferme actuellement soupçonné de «privation illégale de liberté et d’avoir nui à la santé d’autrui».

Sur Linkedin, il écrit que sa mère est décédée en 2004. Il précise que lui et sa famille se sont installés dans la ferme de Ruinerwold en 2010. Il écrivait juste avant de rester silencieux pendant 9 ans «nous sommes heureux de prendre soin de papa».

En juin 2019, Jan réactive son compte Facebook et déclare avoir commencé un nouveau travail chez Creconat, une boutique en ligne basée à six kilomètres de Ruinerwold.

En septembre sur Linkedin, il prend contact avec une entreprise de marketing. Mais à aucun moment, il n'évoque sa situation personnelle.

Dimanche soir dernier, le jeune homme de 25 ans se rend dans un bar du village, dans un état «confus», sale, les cheveux en bataille et portant de vieux vêtements. Il demande de l'aide, selon le gérant de l'établissement. L'affaire de la famille recluse à Ruinerwold éclate le lendemain.

Créé: 18.10.2019, 07h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.