Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 22:21

INSOLITE Alerte aux harengs explosifs

Un Norvégien a appelé un démineur de l'armée pour "désamorcer" une boîte de harengs fermentés prête à exploser

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les médias norvégiens et suédois se passionnent depuis quelques jours pour une histoire aussi insolite que (mal)odorante. Inge Hausen, propriétaire d'une cabane dans le village norvégien de Tyrsil, près de la frontière suédoise, a découvert la semaine dernière que le toit de sa cabane avait été soulevé de deux centimètres par une... boîte de harengs fermentés! Une conserve oubliée sur une étagère depuis vingt-cinq ans et qui avait gonflé sous l'effet de la fermentation.

Craignant que la boîte n'explose, Inge Hausen a appelé un démineur de l'armée à la rescousse. Un expert qui a décidé de faire appel à Ruben Madsen, de l'Académie suédoise du hareng fermenté (si si!), pour ouvrir la boîte, une opération déjà délicate dans des conditions "normales".

En effet habituellement, le hareng fermenté est destiné à être mangé un mois après sa mise en boîte. Il continue donc sa fermentation et gonfle légèrement son contenant, obligeant les gourmands connaisseurs qui veulent le déguster à l'ouvrir en extérieur et de préférence dans un seau pour ne pas que le "jus" du poisson n'éclabousse partout. Ce qui serait dommage puisque, selon les gastronomes qui ont déjà eu l'occasion de goûter du Surströmming (c'est son nom), son odeur est pestilentielle.

"Je vais ouvrir la boîte très doucement, a expliqué Ruben Madsen au Telegraph, parce que c'est très risqué. Mais pour moi le plus intéressant est de savoir s'il reste du poisson à l'intérieur." Le cas échéant, le Suédois a promis de déguster ce "plat de choix".

Un évènement qui passionne les foules puisque 17 journaux suédois seront présents jeudi pour l'ouverture du Surströmming ainsi que des télévisions norvégiennes et suédoises.

Créé: 17.02.2014, 14h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.