Jeudi 24 août 2017 | Dernière mise à jour 12:22

USA-Corée L'Américain libéré par Pyongyang est décédé

L'étudiant américain Otto Warmbier que la Corée du Nord avait enfin libéré alors qu'il était dans le coma est décédé lundi.

Une image d'Otto Warmbier, en mars 2016, à PyongYang.

Une image d'Otto Warmbier, en mars 2016, à PyongYang. Image: Keystone

Une agence n'emmènera plus d'Américains en Corée du Nord

L'agence de voyage Young Pioneer Tours a annoncé mardi qu'elle cesserait d'emmener des Américains en Corée du Nord, après le décès de son ancien client Otto Warmbier qui a passé 18 mois dans les prisons nord-coréennes.

«Jamais des détentions en Corée du Nord n'avaient connu une issue aussi tragique», a déclaré dans un communiqué sur Facebook Young Pioneer Tours, ajoutant que le décès de M. Warmbier l'amenaient à «reconsidérer» sa position sur les touristes américains.

«Le risque pour les Américains visitant la Corée du Nord est trop élevé», poursuit l'agence. «Nous n'organiserons plus de voyages en Corée du Nord pour les citoyens américains.»
Basée dans la ville chinoise de Xian, Young Pioneer Tours a été fondée en 2008 par un Britannique. Sa devise est d'emmener les voyageurs «là où votre mère ne veut pas que vous alliez».
L'agence est une des rares à organiser des voyages en Corée du Nord, où elle propose notamment des randonnées cyclistes, ou encore des plongées. Elle présentait la Corée du Nord comme étant «probablement l'endroit le plus sûr au monde», et a été fortement critiquée après l'évacuation médicale d'Otto Warmbier en juin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'étudiant américain Otto Warmbier, rapatrié le 13 juin dans le coma après 18 mois de détention en Corée du Nord, est décédé lundi. Le président Donald Trump a dénoncé un régime nord-coréen «brutal», dont les relations avec les Etats-Unis sont déjà extrêmement tendues.

«Beaucoup de choses terribles se sont passées. Mais au moins nous l'avons ramené chez lui pour qu'il soit avec ses parents», a déclaré le président américain peu après l'annonce, par la famille, de la mort du jeune homme de 22 ans. Dans un communiqué, il a souligné sa détermination «à empêcher que des innocents ne subissent de telles tragédies aux mains de régimes qui ne respectent pas l'Etat de droit ou la décence la plus élémentaire».

Le secrétaire d'Etat Rex Tillerson a lui estimé dans un communiqué que la Corée du Nord était responsable de sa «détention» et a réclamé la libération des trois Américains encore derrière les barreaux du régime communiste.

Affaire malheureuse

La Chine a pour sa part déploré mardi la mort d'Otto Warmbier, appelant Washington et Pyongyang au dialogue pour résoudre leurs différends.

«Je crois qu'il s'agit d'une affaire malheureuse», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang. «Nous espérons que la Corée du Nord et les Etats-Unis la traiteront de manière appropriée».

M. Tillerson et le chef du Pentagone Jim Mattis doivent recevoir mercredi deux des responsables chinois les plus importants afin d'approfondir le dialogue entre les deux premières puissances mondiales et tester la volonté chinoise sur le dossier nord-coréen.

En paix

«Entouré par sa famille qui l'aime, Otto est décédé aujourd'hui à 14h20» (20h20 en Suisse), a écrit la famille d'Otto Warmbier. Quand le jeune homme est revenu chez lui, à Cincinnati, dans l'Ohio (nord), il présentait de graves lésions cérébrales, selon ses médecins. «Il était incapable de parler, incapable de voir et incapable de réagir à des commandes verbales. Il semblait très mal à l'aise, presque angoissé», a rappelé sa famille lundi.

Mais «bien que nous ne n'allions plus jamais entendre sa voix, en une journée la contenance de son visage avait changé - il était en paix. Il était chez lui et nous pensons qu'il pouvait le sentir», ont ajouté ses parents Fred et Cindy.

«Mauvais traitements»

Sa famille a dénoncé à nouveau «les mauvais traitements, atroces et barbares» que leur fils a subis selon eux en Corée du Nord, où il avait été arrêté en janvier 2016 pour avoir tenté de voler une affiche de propagande.

Son compagnon de voyage Danny Gratton est le seul Occidental à l'avoir vu être arrêté. «Otto n'a pas opposé de résistance. Il ne semblait pas avoir peur», a-t-il confié au «Washington Post» lundi. Présenté à la presse étrangère quelques semaines après son arrestation, Otto Warmbier avait déclaré, en pleurs, avoir fait «la pire erreur de (sa) vie».

Procès rapide

Après l'annonce de son décès, l'agence de voyages Young Pioneer Tours, par laquelle Otto Warmbier s'était rendu à Pyongyang, a annoncé sur Facebook qu'elle renonçait à emmener des Américains en Corée du Nord. «Le risque pour les Américains visitant la Corée du Nord est trop élevé», a déclaré l'agence.

Venu en Corée du Nord dans le cadre d'un voyage organisé pour le Nouvel An, le jeune Américain avait été jugé en moins d'une heure et condamné à 15 ans de travaux forcés en mars 2016. Peu après son procès, il avait plongé dans un coma dont les causes restent inconnues, selon ses médecins. Le type de lésions neurologiques dont il souffrait résulte d'ordinaire d'un arrêt cardio-respiratoire.

La mort d'Otto Warmbier survient dans un contexte de tensions exacerbées entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sur le programme d'armement nucléaire que Pyongyang continue de développer. (afp/ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 23h46


Sondage

Circuleriez-vous davantage en vélo si le réseau des pistes cyclables était amélioré?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.