Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:42

Inde Appel au calme après la mort d'une étudiante violée

La police de New Delhi a appelé samedi la population au calme quelques heures après la mort d'une étudiante de 23 ans victime d'un viol collectif le 16 décembre.

La population a commencé à sortir dans les rues en Inde pour pleurer la mort de l'étudiante.

La population a commencé à sortir dans les rues en Inde pour pleurer la mort de l'étudiante. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police a indiqué qu'elle tolérerait des manifestations pacifiques uniquement dans certains quartiers et des centaines de policiers ont été déployés pour prévenir tout débordement dans les rues. La population, elle, a commencé à sortir dans les rues en Inde pour pleurer la mort de l'étudiante, dont le viol brutal avait déjà provoqué d'importantes manifestations.

Dans un communiqué publié samedi matin, le commissaire de police Neeraj Kumar a réclamé le maintien de l'ordre dans la ville après les manifestations qui ont suivi l'annonce du décès de la jeune femme. Il a annoncé le bouclage de la zone entourant le monument de l'India Gate et de 10 stations de métro.

Le chef du gouvernement local de New Delhi Sheila Dikshit a également lancé un appel au calme et assuré que «très bientôt, des décisions solides seraient prises» pour protéger les femmes dans la capitale indienne. «S'il vous plaît, gardez votre calme et en même temps, nous devons garantir que tout ce qui est possible pour assurer la sécurité des femmes est fait», a-t-elle déclaré devant des journalistes. (ats/nxp)

Créé: 29.12.2012, 07h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.