Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 16:20

Neuchâtel Arcane, chien policier, permet d'éviter un drame

Une jeune femme, en détresse psychologique, doit une fière chandelle à un chien policier à Neuchâtel.

Arcane, femelle de 7 ans, de l'unité canine de la police neuchâteloise.

Arcane, femelle de 7 ans, de l'unité canine de la police neuchâteloise. Image: Police cantonale neuchâteloise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'animal a retrouvé la jeune femme disparue dans une forêt des hauts de la ville de Neuchâtel, après un appel pour signaler sa disparition.

Les faits se sont produits mercredi soir, a indiqué la police cantonale neuchâteloise jeudi.

La centrale neuchâteloise d'urgence (CNU) a alors reçu l'appel d'une maman s'inquiétant de ne pas avoir vu rentrer sa fille d'une promenade.

La sachant en détresse psychologique, la maman avait vu sa fille quitter son domicile en début de soirée avec son chien. La femme, âgée de 24 ans, n'était toujours pas rentrée à minuit.

Alertée, la police neuchâteloise a engagé plusieurs patrouilles afin de tenter de localiser la jeune femme. Peu de temps après, cette dernière a été retrouvée dans les hauts de Neuchâtel par Arcane, une femelle de l'unité canine de la police.

La jeune femme a été découverte en état d'hypothermie, précise le communiqué. Une ambulance du détachement de premiers secours (DPS) de Neuchâtel l'a emportée ensuite en vue d'une hospitalisation. (ats/Le Matin)

Créé: 16.08.2018, 17h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.