Vendredi 22 juin 2018 | Dernière mise à jour 20:16

USA «Je me suis arraché les yeux, puis je les ai tirés»

Après avoir consommé de la «meth», une américaine de 20 ans s'est arraché les yeux des orbites. Devenue aveugle, elle doit réapprendre à vivre.

Image: Instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un soir de février, Kaylee Muthart a été retrouvée dans une église à Anderson, en Caroline du Sud (USA), en train de s'arracher les yeux des orbites. Sous l'emprise de la méthamphétamine, elle pensait «que tous ceux qui étaient morts étaient coincés dans leurs tombes, que Dieu était seul au Ciel, et qu'elle devait sacrifier quelque chose d'important pour pouvoir libérer ces gens», comme le rapporte magazine «People». Et la jeune femme d'ajouter: «Je me suis alors arraché les yeux avec mes mains nues, puis je les ai tirés».

L'américaine a été rapidement secourue, mais l'équipe médicale n'a malheureusement rien pu faire pour l’empêcher de perdre la vue.

Après un long séjour à l'hôpital ainsi qu'un passage dans un établissement psychiatrique, Kaylee Muthart a retrouvé son foyer, le 1er mars dernier. «Je réapprends à vivre d’une nouvelle manière. La vie sans drogue est bien plus belle», a-t-elle déclaré avec optimisme à l'hebdomadaire américain.

Kaylee Muthart avait tenté de se sortir de l'addiction après avoir regardé une vidéo d'elle «défoncée». Malheureusement, elle a consommé de cette drogue qui l'a conduite à s'infliger cette peine quelques jours avant d’entrer dans un centre de désintoxication. (Le Matin)

Créé: 10.03.2018, 18h51


Sondage

Chez quel opérateur avez-vous votre abonnement pour smartphone?





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.