Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 18:53

France Arrêté pour un projet d'attentat sur une mosquée

Un jeune militaire proche de l'extrême droite a été arrêté à Lyon pour avoir projeté d'attaquer une mosquée.

Le suspect aurait passé quatre jours en garde à vue dans les locaux de la DCRI.

Le suspect aurait passé quatre jours en garde à vue dans les locaux de la DCRI. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un militaire de 23 ans a été arrêté près de Lyon pour un projet d'attaque contre une mosquée, a indiqué dimanche le ministère français de l'Intérieur. L'homme est «proche des idées de l'extrême droite radicale».

Au terme de quatre jours de garde à vue dans les locaux de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), le jeune homme, sergent dans l'armée de l'Air, a été mis en examen pour «détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste» et «dégradation de lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste».

Il a été placé en détention provisoire, a dit à l'AFP une source judiciaire. Le ministère de l'Intérieur a affirmé que le jeune homme, interpellé sur la base aérienne de Lyon Mont Verdun, «avait projeté de tirer à l'arme à feu contre une mosquée de la région lyonnaise».

Selon une source judiciaire, le suspect a reconnu devant les enquêteurs qu'il avait prévu de tirer sur la mosquée des Minguettes, à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, le 8 août, à l'occasion de la fin du Ramadan.

Pendant sa garde à vue entamée le 7 août, le suspect a également reconnu avoir lancé, dans la nuit du 20 au 21 août 2012, un cocktail molotov sur la porte de la mosquée de Libourne (Gironde, sud-ouest), qui n'avait fait que peu de dégâts et pas de victimes.

Les pompiers, dont la caserne se situe juste en face de la mosquée, étaient rapidement intervenus et avaient éteint les flammes avec un simple extincteur.

Fragile psychologiquement

Selon la même source proche de l'enquête, le jeune homme, solitaire et fragile psychologiquement, traversait une période difficile à la suite de déboires amoureux. Ce sont des proches qui, alertés notamment par des documents trouvés en sa possession et craignant une dérive extrémiste, ont signalé son cas aux autorités.

D'après la même source, le jeune homme a tenté à trois reprises, sans y parvenir, d'entrer en contact avec Maxime Brunerie, le jeune militant d'extrême droite auteur, le 14 juillet 2002, d'une tentative d'attentat contre le président d'alors, Jacques Chirac, au cours du défilé du 14 juillet (la fête nationale) sur les Champs Élysées à Paris.

Il a également été très touché par le suicide, le 21 mai devant l'autel de Notre Dame, de l'historien d'extrême droite Dominique Venner dont il admirait les travaux, a précisé la même source.

Dans une première réaction, Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie, s'est «félicité que cet individu ait pu être arrêté avant d'avoir pu commettre un autre acte ignoble visant la communauté musulmane».

«Les actions antimusulmanes ont augmenté de 50% au cours du premier semestre de cette année», a-t-il ajouté, interrogé par l'AFP. «Il est bon que des individus pareils soient mis hors d'état de nuire». (ats/afp/nxp)

Créé: 11.08.2013, 20h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.