Mercredi 15 août 2018 | Dernière mise à jour 09:04

France «Arrêtez-moi ou je fais un malheur!»

Un habitant d'un petit village près d'Amboise menaçait de battre sa femme: il voulait en réalité retrouver son meilleur ami en prison.

Amboise, son château, ses villages environnants, son mari prêt à se faire passer pour violent dans l'espoir de finir en prison...

Amboise, son château, ses villages environnants, son mari prêt à se faire passer pour violent dans l'espoir de finir en prison...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Arrêtez-moi ou je fais un malheur», c'est en substance ce qu'un habitant d'un village d'Indre-et-Loire proche d'Amboise a dit aux gendarmes par téléphone.

Lors de l'appel reçu mercredi vers 13h30, révèle francebleu.fr, l'homme paraissait très énervé. Il annonçait qu'il était sur le point de frapper sa femme et que la seule façon de l'en empêcher était de l'arrêter.

Là où l'histoire devient cocasse, c'est que lorsque l'opérateur a tenté de calmer l'individu, une autre voix s'est faite entendre, celle de son épouse précisément qui venait de s'emparer du téléphone.

Furibarde également, elle a expliqué n'être en rien menacée par son mari, qu'elle est de plus assez forte pour se défendre et que son homme espérait simplement se faire arrêter afin de retrouver son meilleur ami incarcéré à la prison de Tours. Penaud, son homme n'a pu que confirmer.

Les gendarmes n'ont donc pas pris la peine de se déplacer pour si peu. Ils se sont contentés d'expliquer à l'intéressé ce qu'il en coûte d’appeler les services de secours sans raisons valables. (Le Matin)

Créé: 10.08.2018, 14h43

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.