Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 14:35

Massacre de Magnanville (F) L'assassin connaissait ses victimes

Larossi Abballa aurait choisi consciencieusement le couple de policiers qu'il a tué lundi soir. Une phrase lâchée au RAID semble le confirmer.

Larossi Abballa a tué un couple de policiers, lundi soir à Magnanville (F).

Larossi Abballa a tué un couple de policiers, lundi soir à Magnanville (F). Image: Facebook/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'enquête concernant Larossi Abballa, qui a tué les policiers français Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider lundi soir à Magnanville (Yvelines), avance.

Selon Libération, Abballa s'est adressé au RAID venu le déloger du domicile du couple qu'il a massacré. Il aurait sous-entendu qu'il connaissait le commandant: «Il était venu chez moi, maintenant c'est moi qui viens chez lui».

Voilà qui pourrait confirmer la piste selon laquelle Larossi Abballa a consciencieusement choisi ses victimes en raison d'un contentieux personnel antérieur. (Le Matin)

Créé: 16.06.2016, 07h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.