Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:32

France Attaquée par une corneille, elle chute, se blesse et porte plainte

La victime, locataire d'un gîte, a alerté les gendarmes et même demandé au maire qu'on élimine le volatile. Une autre solution a été trouvée.

Selon les propriétaires du gîte, la corneille apprécie le contact humain et n'a jamais fait de mal à personne (Photo prétexte).

Selon les propriétaires du gîte, la corneille apprécie le contact humain et n'a jamais fait de mal à personne (Photo prétexte). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un couple de Parisiens avait loué pour 15 jours un gîte de vacances à Coussay-les-Bois, dans la Vienne (F). Mais le séjour a mal tourné dès le premier jour, samedi 10 août dernier. Une jeune corneille, qui a élu domicile dans la propriété, se serait alors montrée agressive et la femme, apeurée, serait tombée en fuyant, raconte la «Nouvelle République». Blessée au visage, elle s'est rendue aux urgences où on lui a fait des points de suture au menton et diagnostiqué un traumatisme maxillo-facial.

«Dressée à attaquer»

Mais la victime n'en est pas restée là. Elle s'est rendue à la gendarmerie où elle a déposé plainte, expliquant dans son procès-verbal qu'elle pense qu'on a «dressé l'oiseau à attaquer». Ce qui fait halluciner les propriétaires du gîte: «Cette corneille se pose régulièrement dans notre jardin depuis trois mois, déclarent-ils au journal. Elle semble apprécier le contact humain. Des locataires lui donnent à manger, la prennent en photo… Elle ne fait de mal à personne. Que la locataire ait eu peur de l’oiseau et qu’elle ait chuté, c’est possible. Qu’elle ait été «agressée», faut pas abuser!»

Contactée par le quotidien, la Parisienne maintient sa version: «Je vous assure, cette corneille avait bien un comportement agressif. Avant ça, elle avait attaqué les mollets de mon mari et s’en prenait aux pneus de la voiture. On ose à peine sortir du gîte depuis !» Lundi, le couple est en outre allé trouver le maire de la commune pour lui demander de «régler le problème». Estomaqué, l'élu a toutefois accepté de prendre les choses en main mais refusé d'éliminer l'oiseau pour cela. Il a donc été décidé de capturer l'animal qui a ensuite été placé dans un centre de soins où il sera relâché une fois qu'il aura appris à vivre loin des hommes.

Quant au couple de Parisiens, il a demandé à Gîtes de France à être relogé ailleurs. Il aurait quitté les lieux le 14 août dernier.

Créé: 15.08.2019, 10h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.