Jeudi 9 avril 2020 | Dernière mise à jour 00:38

France Il aurait tué, découpé et mangé sa mère

À Salon-de-Provence, un homme perturbé de 36 ans aurait avoué avoir assassiné sa mère avant de manger des parties de son corps.

La police française a retrouvé le corps de la victime «en plusieurs morceaux répartis un peu partout dans la maison».

La police française a retrouvé le corps de la victime «en plusieurs morceaux répartis un peu partout dans la maison». Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, la police avait été alertée par des proches d’une femme de 57 ans, inquiets de ne plus avoir de nouvelles d’elle. Puis les forces de l’ordre ont découvert samedi le corps de la malheureuse, «en plusieurs morceaux répartis un peu partout dans la maison», selon les termes du parquet d’Aix-en-Provence.

Sur place se trouvait un homme de 36 ans, le fils de la victime. Manifestement perturbé, il aurait avoué avoir assassiné sa mère. Il avait été placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche.

Interrogatoire écourté

Durant l’interrogatoire, révèle ce mardi «La Provence», cet individu aurait avoué avoir «mangé une partie du corps» de sa mère. Cette garde à vue, est-il précisé, a été écourtée en raison de l’état mental du suspect, qui a été interné.

L’enquête criminelle pour assassinat a été confiée à la sûreté départementale de Marseille. Les enquêteurs attendent les résultats de l’autopsie, qui a été réalisée lundi.

R.M.

Créé: 18.02.2020, 09h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.