Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 15:30

Froid Il se baigne nu à Strasbourg, un policier plonge le chercher

Un homme nageait, totalement dévêtu, dans la rivière Ill, mais les secours ne l'ont pas laissé faire.

Le baigneur et le policier ont été repêchés près de l'Ancienne Douane.

Le baigneur et le policier ont été repêchés près de l'Ancienne Douane. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Non, la météo n'était pas beaucoup plus clémente ce jeudi matin à Srasbourg que chez nous. La température ne dépassait pas 6°C. Pourtant, vers 11h15, des passants ont vu un homme se baigner nu dans la rivière Ill qui traverse la ville. Ils ont aussitôt alerté les pompiers, raconte le site des Dernières nouvelles d'Alsace.

Mais avant qu'ils arrivent, un policier de la circulation routière qui passait par là s'est jeté à l'eau pour extraire l'homme, qui n'était visiblement pas en difficulté, se contentant simplement de nager. Les sapeurs-pompiers, à bord d'un bateau, les ont tous deux récupérés un peu plus loin et les ont mis en sécurité sur un îlot central. Ils étaient en légère hypothermie.

Selon le journal, le baigneur ne semblait pas jouir de toutes ses facultés mentales et il risque une amende, puisque, nu ou non, la baignade dans l'Ill est interdite à Strasbourg.

Michel Pralong

Créé: 14.11.2019, 15h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.