Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:26

France voisine Son bébé dans les bras, une mère attaquée au couteau

Une femme qui portait son enfant de 18 mois dans ses bras a été agressée à l'arme blanche à Douvaine, en Haute-Savoie.

L'agression a eu lieu à environ 200 mètres du foyer du Léman, un centre d'hébergement et de réinsertion sociale situé à Douvaine (F).

L'agression a eu lieu à environ 200 mètres du foyer du Léman, un centre d'hébergement et de réinsertion sociale situé à Douvaine (F). Image: Google street view

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une mère de 30 ans a été blessée à l'arme blanche dimanche dernier à Douvaine, en France voisine.

Selon «Le Dauphiné libéré», la femme marchait sur une route départementale, son bébé de 18 mois dans les bras, lorsqu'elle a été agressée par un individu.

Ce dernier a alors blessé la femme à l'aide d'une lame, avant de bousculer l'enfant et de prendre la fuite.

Un important dispositif avec l'appui d'un hélicoptère a été déployé par la gendarmerie locale pour retrouver l'agresseur.

Les deux victimes ont quant à elles été prises en charges par les pompiers et conduites à l'hôpital de Thonon-les-Bains.

Les recherches se poursuivaient encore dimanche en fin de journée.

Créé: 17.06.2019, 15h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.