Jeudi 2 avril 2020 | Dernière mise à jour 00:54

Lausanne Belle générosité pour la blessée de la Vaudoise aréna

Les dons pour venir en aide à la patineuse grièvement blessée à Lausanne lors des JOJ ont explosé cette semaine.

Olga Sevastianova a témoigné du calvaire enduré dimanche dernier dans «Mise au point».

Olga Sevastianova a témoigné du calvaire enduré dimanche dernier dans «Mise au point». Image: RTS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un financement participatif avait été lancé le 2 février pour aider Olga Sevastianova à affronter les lourds frais médicaux qui l’attendent. Toujours hospitalisée au CHUV, l’artiste de 35 ans grièvement blessée début janvier lors d’une répétition de la cérémonie d’ouverture des JOJ a déjà subi plusieurs opérations. Et la rééducation pour celle qui avait chuté de quelque 5 mètres sur la glace de la Vaudoise aréna s’annonce longue et coûteuse.

Intitulé «Aidez Olga à retrouver sa vie», le crowdfunding avait plutôt bien démarré lorsqu’il avait été révélé. Puis les dons s’étaient tassés. Mais excellente nouvelle pour l’artiste: ils ont littéralement explosé cette semaine. L’objectif de 50 000 euros a été atteint et même largement dépassé. Ce jeudi matin, la page affiche près de 65 000 euros de dons au total.

«Emerveillés par l’aide, les dons, la compassion»

Amie de la victime, Natalia Vulf gère cette récolte de dons. «Nous sommes tellement émerveillés par l’aide, les dons, la compassion, les messages et le soutien» offert à Olga durant cette période difficile, a-t-elle écrit. Et de chaleureusement remercier «la population de Lausanne et de toute la Suisse» pour sa gentillesse et son soutien.

Cette aide, est-il encore précisé, a offert une certaine «tranquillité d’esprit» à Olga Sevastianova, qui pourrait rentrer chez elle, à Saint-Pétersbourg, dès la semaine prochaine. Là, elle retrouvera ses deux enfants de 4 et 8 ans et continuera sa rééducation.

Un clair effet «Mise au point»

Mais pourquoi ce regain de dons? Il semble assez évident qu’il y a eu un effet «Mise au point». Dimanche dernier, l’émission de la RTS a en effet diffusé un reportage poignant sur le drame vécu par Olga Sevastianova, avec son témoignage comme celui de son mari. Et dès le lendemain, les dons ont afflué. On voit d’ailleurs grâce aux noms des donateurs qu’ils sont manifestement majoritairement romands.

«Mise au point» expliquait dimanche que les frais médicaux pour Olga Sevastianova s’élevaient déjà la semaine dernière à quelque 140 000 francs. Et l’époux de la victime notait que son assurance, russe, ne remboursera qu’une petite partie de ce montant, sans articuler de chiffres.

Quant aux organisateurs de Lausanne 2020 comme le Comité international olympique ils attendent le résultat de l’enquête sur les causes de la terrible chute pour se positionner sur une éventuelle participation aux frais médicaux.

Renaud Michiels

Créé: 20.02.2020, 06h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.