Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 14:41

Argovie Ils braquent l'un des rares commerces encore ouvert

Un brigandage a été commis dans l'un des rares commerces de Wohlen (AG) qui n'a pas fermé ses portes.

Le brigandage a été commis jeudi dans une fromagerie de Wohlen (AG).

Le brigandage a été commis jeudi dans une fromagerie de Wohlen (AG). Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le brigandage commis jeudi à Wohlen (AG) est particulièrement navrant par les temps qui courent. Alors que les magasins d'alimentation sont les seuls commerces ouverts, deux jeunes armés d'un couteau ont menacé les employés d'une laiterie-fromagerie. Ils n'ont pas emporté de denrées de première nécessité, mais quelques bouteilles d'alcool...

La police argovienne compte sur d'éventuels témoins pour identifier les deux brigands masqués de la Jurastrasse. Les deux complices espéraient obtenir de l'argent en menaçant les employés, mais il n'y sont pas parvenus. Ils ont pris la fuite à pied et plusieurs patrouilles ont été lancées à leurs trousses, mais sans succès.

Des clients se trouvaient dans le magasin au moment de l'attaque commise vers 17h40, mais personne n'a été blessé. Selon le descriptif fourni par la police, les brigands sont âgés de 17 ou 18 ans. Ils tenaient chacun un couteau et un sac en plastique. Ils parlaient suisse allemand et portaient des pantalons de training et des pulls à capuche gris.

V.Dé

Créé: 20.03.2020, 18h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.