Mercredi 8 avril 2020 | Dernière mise à jour 07:28

Coup de filet Les braqueurs d'une bijouterie de Montreux arrêtés

Quatre membres présumés des Pink Panthers ont été interpellés à Vienne. Des montres évaluées à 500'000 euros ont été saisies. Elles proviendraient d'un braquage commis le mois dernier à Montreux.

La bijouterie montreusienne qui a été braquée à mi-janvier. Les quatre malfrats arrêtés à Vienne auraient un lien avec l'attaque.

La bijouterie montreusienne qui a été braquée à mi-janvier. Les quatre malfrats arrêtés à Vienne auraient un lien avec l'attaque. Image: DR / ARCHIVES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre membres présumés des Pink Panther, des spécialistes en braquages de bijouteries de luxe, ont été arrêtés à Vienne, a annoncé ce mardi 10 février la police autrichienne.

Des montres provenant d'un raid mené à mi-janvier à Montreux (VD) et des bijoux d'une valeur dépassant les 500'000 euros ont été saisis.

Parmi le butin, dix-huit montres dérobées lors d'un hold-up à Montreux le 15 janvier, dont une valant 55'000 francs, ont été retrouvées dans un hôtel de la capitale autrichienne le 5 février. Des bijoux et 57'000 euros en liquide ont également été découverts.

Un Serbe de 35 ans, soupçonné d'avoir acheminé la marchandise depuis la Suisse, ainsi que deux Israéliens de 37 et 39 ans et un Belge de 40 ans, qui en étaient les destinataires présumés, ont été arrêtés. L'enquête a été menée en coopération avec les polices allemande, suisse, belge et serbe.

De tels démantèlements de filières de recel liées aux «Panthères roses» sont rares. Ce gang international de dévaliseurs de bijouteries est très organisé, a souligné la police à Vienne devant les médias.

«Pros du casse»

Le gang des Pink Panther compterait selon Interpol quelque 220 membres de personnes issues des pays de l'ex-Yougoslavie. Ces malfrats se sont forgé une réputation de «pros du casse».

Ils se sont attaqués à des bijouteries de luxe à Dubaï, à Monaco, en France, au Japon, en Autriche ou en Suisse, par exemple à Lausanne et Schaffhouse. Ils sont soupçonnés d'avoir dérobé pour plus de 330 millions d'euros de bijoux et autres objets de luxe à travers le monde depuis 1999.

Le gang doit son nom aux policiers britanniques qui l'avaient surnommé ainsi après un braquage à Londres en 2003. Un des malfaiteurs avait alors dissimulé un diamant dans une crème de beauté, comme dans un film de la série «The Pink Panther» (La Panthère rose). (ats/nxp)

Créé: 10.02.2015, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.