Jeudi 5 décembre 2019 | Dernière mise à jour 15:25

France Un camping-car suisse scalpé par une barrière de sécurité

Un véhicule haut de 3,10 m était parti pour s’engouffrer dans un tunnel de 10 cm de moins… Il a été stoppé avant.

Le véhicule occupé par une Suissesse et ses deux enfants était parti pour s'encastrer dans ce tunnel dit «du Trou aux loups», dans le Doubs.

Le véhicule occupé par une Suissesse et ses deux enfants était parti pour s'encastrer dans ce tunnel dit «du Trou aux loups», dans le Doubs. Image: GoogleMaps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour éviter un désastre, un panneau avait été installé près de l’entrée du tunnel du Trou aux loups, près de Morre, dans le Doubs. Il indique une hauteur maximale de 3 mètres. Une barrière de sécurité complétait le dispositif: fixée à 3 m de haut, elle devait définitivement dissuader tout véhicule trop haut de tenter de franchir le tunnel.

Reste que vendredi vers 20 heures, rapporte «L’Est Républicain», un camping-car culminant à 3,10 m a tout de même tenté de passer sous la barrière. «Le haut du camping-car a été scalpé et la barrière de sécurité projetée au sol, suite à l’impact», relate le quotidien français.

Heureusement, précise «L’Est Républicain»: «à bord, une mère de famille suisse et ses deux enfants ont eu plus de peur que de mal. Ils n’ont pas été blessés». L’ampleur des dégâts sur le toit du camping-car n’a pas été détaillée.

Créé: 21.07.2019, 15h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.