Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 12:22

Genève Un casse à la plaque d'égout

Une boutique de téléphones de Vésenaz a été dévalisée samedi matin par des voleurs qui ont cassé la vitrine avec une plaque en fonte. Un procédé loin d’être rare.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est 4h54 samedi matin lorsque les voisins habitant au-dessus de Phone Store, au croisement de la route de Thonon et de la route d’Hermance, se réveillent en sursaut en entendant un grand fracas. Ils aperçoivent deux hommes en train de défoncer la porte en verre du magasin avec une plaque en fonte et appellent la police. «Comme c’est du verre sécurisé, il leur a fallu un moment avant de pouvoir entrer, raconte le propriétaire, Michel Yazigi. Ils ont fait tellement de bruit que le boulanger qui travaille un peu plus loin sur le carrefour est sorti de son atelier pour voir ce qui se passait.» C’est lui qui a expliqué à la police que deux personnes surveillaient les lieux pendant que les voleurs s’activaient.

Sur les images de la caméra de surveillance, que le propriétaire a souhaité diffuser pour obtenir des témoignages, on peut voir les deux voleurs qui pénètrent dans les lieux après avoir réussi à grand-peine à abattre la porte. Encagoulés et gantés, ils vident ensuite les tiroirs de smartphones dans leurs sacs à dos avant de filer en un peu plus de 60 secondes. La police, arrivée dix minutes plus tard, n’a pas pu localiser les quatre cambrioleurs, qui ont filé en courant.

Cambriolages en baisse

«A mon avis ils avaient fait un repérage parce qu’ils vont directement au bon endroit pour prendre les smartphones les plus chers», estime M. Yazigi, qui avait ouvert sa boutique il y a moins d’un an. «On a quand même accueilli les clients l’après-midi mais j’en ai marre que Genève soit de plus en plus visée par des attaques comme celle-ci.» Et de citer le bancomat de la banque Raiffeisen de Vésenaz, qui a été détruit à l’explosif il y a dix jours et qui avait subi une attaque semblable en juin 2015.

La proximité de ces vols permet-elle de conclure à une augmentation des cas dans la région? «Non, pour la quatrième année consécutive, on note au contraire une baisse sensible sur l’ensemble du canton», explique le porte-parole de la police, Silvain Guillaume-Gentil. Par contre, à plusieurs reprises, les voleurs ont effectivement utilisé une plaque d’égout pour briser une vitrine ou une porte. «C'est clair que c’est pas du niveau de «Ocean Eleven» (ndlr: l’équipe de cambrioleurs de haut vol de George Clooney et Brad Pitt) mais c’est un outil efficace et facile à se procurer.»

Créé: 02.02.2016, 14h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.