Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 02:19

Californie Cauchemar à L.A. pour des locataires Airbnb

Un couple de Boston s'était fié aux commentaires élogieux. Mal leur en a pris, il se sont fait attaquer en pleine nuit... par leur hôte.

Au départ, ce devait être un séjour relaxant...

Au départ, ce devait être un séjour relaxant... Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour Jaleesa et Chiedozie, ce devait être une expérience relaxante dans la cité des anges. Le couple, originaire de Boston, avait réservé leur maison d'hôte sur Airbnb en se basant notamment sur un flot de commentaires élogieux, parmi les plus nombreux de la région. Leur séjour s'est achevé par des bris de verre, l'intervention d'un hélicoptère de police et plusieurs milliers de dollars partis en fumée.

L'homme et la femme, tous deux docteurs en médecine, ont raconté au «Boston Globe» leur mésaventure: installé en confiance, leur lieu de résidence était estampillé «Super hôte» sur Airbnb, ils se sont fait réveiller le premier matin par des coups violents sur la porte doublés de hurlements. Quelle ne fut pas leur surprise de découvrir que le tambourineur excité n'était autre que JJ, leur hôte qui, en minimisant l'incident, leur a répondu: «Désolé pour la confusion. La vie est trop courte pour que je puisse vous donner une explication. Bon séjour à L.A.». Jaleesa et Chiedozie n'étaient pas au bout de leur surprise.

La nuit suivante...

La nuit suivante, un homme s'est introduit dans le domicile en brisant la fenêtre de la chambre dans laquelle le couple s'était endormi. Là encore, il s'agissait de leur hôte. JJ a été mis en fuite. La police appelée en renfort a mobilisé un hélicoptère pour retrouver le fuyard qui a été arrêté. C'est à ce stade que le couple a découvert que leur lieu de villégiature appartenait en fait à une vieille dame et que JJ n'était que son locataire. Il n'était pas autorisé à sous-louer.

Pour se remettre de leurs émotions, Jaleesa et Chiedozie ont terminé leur séjour dans un hôtel Hilton proche et déclarent que cela leur a coûté 2300 dollars supplémentaires frais compris. Ils ont fini par demander à Airbnb 5000 dollars de compensation et se sont vus proposer la moitié accompagnés de 5 séances d'assistance thérapeutique.

Excuses les plus plates

Interrogé par «USA Today», Airbnb a commencé par préciser que ce genre d'incident était extrêmement rare et que l'offre de location a été supprimée de leur plateforme. Dans un deuxième temps, l'entreprise a déclaré que «leur gestion originelle de cet incident a été très inférieur aux standards de qualité de service» qu'elle s'était fixée. Airbnb a donc présenté ses plus plates excuses à leurs clients pour leur insatisfaisante première réaction en promettant de revenir vers eux afin de «bien faire les choses».

(Le Matin)

Créé: 10.10.2018, 11h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.