Jeudi 14 décembre 2017 | Dernière mise à jour 18:47

France Un des plus célèbres tueurs d'enfant est mort

Patrick Henry, détenu pendant 40 ans pour le meurtre d'un bambin, est décédé dimanche d'une longue maladie.

Patrick Henry en août 2002.

Patrick Henry en août 2002. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'un des détenus les plus célèbres de France, Patrick Henry, emprisonné pendant 40 ans pour le meurtre d'un enfant, est mort dimanche à 64 ans d'un cancer, a-t-on appris auprès d'une proche et de son avocat.

«Il est mort dimanche» matin «d'un cancer du poumon», a déclaré à l'AFP Martine Veys, une amie qui lui avait trouvé un logement à sa sortie de prison. Condamné en 1977 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre du petit Philippe Bertrand, âgé de 7 ans, Patrick Henry avait obtenu le 15 septembre dernier une suspension de peine.

Le tribunal avait suivi l'avis des médecins qui avaient considéré que son état de santé était «durablement incompatible avec la détention». Ses proches «s'étaient réjouis de cette dernière victoire sur les murs et conjuraient avec lui sa brièveté», a dit à l'AFP son avocat Hugo Lévy.

Il avait échappé à la guillotine

Patrick Henry fut aussi en son temps un symbole de la lutte contre la peine de mort en France. Il avait échappé de justesse à la guillotine grâce à l'un de ses avocats, Robert Badinter, qui, devenu ensuite ministre de la Justice, fut à l'origine de l'abolition de la peine capitale en 1981.

Patrick Henry était ensuite devenu un visage de la réinsertion, obtenant en 2001, après 25 ans de détention, une libération conditionnelle. Mais il avait très vite cassé son image d'ex-détenu modèle: interpellé avec près de 10 kilos de cannabis en Espagne en 2002, il était retourné derrière les barreaux.

Il avait ensuite présenté plusieurs demandes de libération conditionnelle, sans succès jusqu'au 15 septembre. «Depuis le 16 septembre, malgré la douleur physique et la lourdeur des soins, il a eu des moments de bonheur comme jamais il en a connu», a confié Martine Veys. (afp/nxp)

Créé: 03.12.2017, 16h31


Sondage

A quelle fréquence jouez-vous à l'EuroMillions ou au Swiss Loto?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.