Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 16:19

Canton de Nidwald Une centaine de cochons périssent à Buochs

Un incendie a éclaté dans une porcherie, causant la mort d'une centaine de cochons qui n'ont pas pu être évacués à temps.

Les pompiers de Buochs-Ennetbürgen ont pu empêcher la destruction totale de la porcherie mais elle n'a pu sauver tous les animaux.

Les pompiers de Buochs-Ennetbürgen ont pu empêcher la destruction totale de la porcherie mais elle n'a pu sauver tous les animaux. Image: Feuerwehr Buochs-Ennetbürgen

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'une centaine de cochons ont péri dans l'incendie de leur porcherie dans la nuit de dimanche à lundi à Buochs (NW). Aucun humain n'a été blessé.

La police cantonale nidwaldienne a été alarmée vers 03h30, a-t-elle communiqué lundi. Le feu a été rapidement maîtrisé par les pompiers, qui ont pu empêcher que le bâtiment ne soit totalement détruit. Mais une centaine d'animaux n'ont pas pu être évacués à temps. Ils ont été victimes des flammes ou de la fumée.

Les dommages se montent à plusieurs dizaines de milliers de francs. On ignore pour l'heure la cause du sinistre. Des investigations sont en cours. (ats/nxp)

Créé: 11.02.2019, 17h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.