Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 00:28

Canton de Bâle-Campagne Du chanvre à la base d'un meurtre à Laufon

Des agents ont découvert le cadavre d'un Suisse sur les lieux de l'installation servant à la culture de chanvre.

La police a découvert le cadavre d'un Suisse et celui qui est suspecté être l'auteur de l'homicide.

La police a découvert le cadavre d'un Suisse et celui qui est suspecté être l'auteur de l'homicide. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une dispute autour d'une installation indoor de chanvre pourrait être à l'origine de l'homicide survenu lundi à Laufon (BL). Le principal suspect, âgé de 55 ans et qui a été arrêté sur place, collaborait probablement avec la victime, âgée de 34 ans.

La police de Bâle-Campagne a été alertée lundi vers 11h00, indique-elle dans un communiqué commun avec le Ministère public. Arrivés sur les lieux de l'installation servant à la culture de chanvre, les agents ont découvert le cadavre d'un Suisse et celui qui est suspecté être l'auteur de l'homicide, également de nationalité helvétique.

Les circonstances exactes du drame doivent encore être éclaircies. Le Ministère public va demander la détention provisoire contre l'inculpé auprès du tribunal des mesures de contrainte compétent. (ats/nxp)

Créé: 22.08.2017, 13h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.