Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 01:20

Drame de Cleveland Charles Ramsey, le nouveau héros de la nation

Le voisin qui a pu venir en aide aux femmes séquestrées pendant dix ans dans une maison de Cleveland, a été hissé en quelques heures par les médias américains en véritable héros du pays.

Galerie photo

La  folle saga d'Ariel Castro, le tortionnaire de Cleveland

La folle saga d'Ariel Castro, le tortionnaire de Cleveland Trois jeunes femmes qui avaient disparu il y a une dizaine d'années ont été retrouvées dans une maison de Cleveland. Condamné à perpétuité, Ariel Castro, leur tortionnaire, s'est pendu dans sa cellule.

Galerie photo

Les cas célèbres de femmes séquestrées

Les cas célèbres de femmes séquestrées La découverte aux Etats-Unis de trois jeunes femmes maintenues en captivité depuis une dizaine d'années rappelle d'autres cas célèbres de femmes séquestrées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au pays de l'industrie hollywoodienne, les médias ne manqueraient pour rien au monde une belle histoire.

Dans la mystérieuse affaire du kidnapping de Cleveland, un personnage se détachait déjà mardi soir des informations à disposition des rédactions.

Charles Ramsey est un voisin d'Ariel Castro, le propriétaire de la maison où ont vécu prisonnières pendant dix ans Amanda Berry, Gina DeJesus et Michele Knight.

Les interviews vidéo relatant l'aide décisive qu'il a pu apporter à l'une des victimes tournaient en boucle sur le net depuis lundi soir. Au point de voir fleurir sur YouTube des montages amateurs glorifiant sa bravoure (voir galerie ci-dessus).

Cris hystériques

Dans ces vidéos, Charles Ramsey raconte qu'il a entendu lundi soir des cris hystériques de femme lui parvenir de la maison de son voisin. Il est alors sorti de chez lui et s'est dirigé vers l'entrée. «Tout ça n'avait aucun sens, car ce type vivait tout seul!», s'exclame-t-il.

Il découvre derrière la porte vitrée de l'entrée Amanda Berry avec une enfant à côté d'elle. Elle lui demande de la faire sortir, car elle est là «depuis longtemps».

Charles Ramsey ne parvient qu'à défoncer le bas de la porte, mais ce tunnel permettra à la jeune femme et à la fillette de s'échapper. Il appelle alors la police puis lui passe le combiné pour qu'elle raconte son histoire à l'agent.

La description de la voiture de son voisin permettra aux policiers de procéder à l'arrestation du ravisseur parti acheter son repas au fast-food du quartier.

Un type sans histoire

Parlant du propriétaire de la maison, Charles Ramsey raconte encore, pris sous le coup de l'émotion: «Nous voyions ce type tous les jours, vous savez, tous les jours. Je suis là depuis un an. J'ai fait des barbecues avec lui, mangé des côtelettes de porcs, écouté de la musique salsa!»

«Je n'avais aucune idée qu'il y avait des gens qui habitaient contre leur volonté dans cette maison (...) Il n'y avait l'air d'avoir rien de dingue dans la vie de ce mec... enfin, jusqu'à aujourd'hui...».

Créé: 07.05.2013, 17h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.