Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:27

France Un chasseur suisse abat quatre ânes domestiques

Un Suisse a pris pour cible quatre ânes de randonnée appartenant à une société en Savoie, les abattant dans leur pré.

Les équarrisseurs se sont rendus sur place lundi matin pour récupérer les cadavres des ânes.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur Facebook, la propriétaire de Fanfan, Ulule, Moustique et Mistral a fait part de toute sa tristesse après que ces derniers ont été froidement abattus dans leur pré.

Ces quatre ânes de randonnée, qui vivaient à Arith (F), ont été pris pour cible dimanche dernier par un chasseur suisse. La propriétaire du troupeau dénonce un massacre.

«Fanfan et Mistral ont été tués a priori sur le coup. Moustique, mutilé par des balles d'un énorme calibre qui sont faites pour torturer et qui explosent à l'intérieur de la cible, a dû être euthanasié. Et Ulule, qui était debout, mais blessé, que l'on pensait pouvoir sauver, avait en fait les deux antérieurs brisés. Il a fallu aussi l'euthanasier.»

Le chasseur a tiré plusieurs balles sur chacun des ânes, probablement alors qu'ils sortaient d'un sous bois. Il avait pris une carte à l'Association de chasse locale avec son frère. C'est d'ailleurs ce dernier qui est venu s'excuser auprès de la propriétaire des animaux, sans pour autant donner de raisons quant au geste du tireur.

Contactée par France Bleu Pays de Savoie, la Fédération de Chasse de Savoie condamne fermement ces tirs. «Ce n’est pas un accident de chasse tellement ce geste est hors norme», s'est indigné son directeur. Et d'ajouter: «C’est un geste totalement incompréhensible, c’est très grave pour l’image de la chasse en Savoie. Les 8000 chasseurs du département ne peuvent pas être considérés comme ce chasseur suisse.»

La publication Facebook (Le Matin)

Créé: 19.09.2017, 13h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.