Mardi 15 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:11

Valais Un chien mord un randonneur, il a été piqué

Un randonneur a été mordu à la jambe, la semaine dernière, par un chien de protection de troupeaux en Valais. Le propriétaire a fait piquer l'animal.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chien de protection des troupeaux a mordu un randonneur la semaine dernière dans la région d'Ergisch en Valais. Le propriétaire a fait piquer l'animal.

La victime a été approchée par deux jeunes chiens, rapidement suivis par deux adultes, témoigne-t-elle dans les colonnes du Walliser Bote. L'un des chiens adultes lui a fait face alors que l'autre l'a mordu à la jambe. L'homme a dû voir son médecin pour arrêter les saignements.

Les excuses du propriétaire

La victime est responsable des chemins pédestres à l'office du tourisme de Tourtemagne (VS). Ce n'est pas la première fois qu'il rencontre des chiens de protection sur les chemins. Et il n'est pas rare que d'autres randonneurs rebroussent chemin en entendant les aboiements, malgré les panneaux expliquant le comportement à adopter, explique-t-il.

Le propriétaire des chiens a confirmé l'accident lundi à Keystone-ATS. Il s'est excusé auprès de la victime et prendra en charge tous les frais découlant de la morsure. Il précise que les chiens sont restés à une distance de 20 à 50 mètres des moutons qu'ils devaient garder.

Un chien à problème

Le propriétaire admet que le chien qui a mordu a déjà eu un comportement problématique avec des humains par le passé. Malgré ses efforts, il ne s'est pas assagi. Le propriétaire a finalement fait piquer l'animal «avant d'être visé par une plainte».

L'agriculteur est aussi un formateur de chiens de protection. Il dit veiller à ce que les chiens se concentrent sur la tâche qui leur est assignée: protéger les troupeaux contre des attaques de loups. L'agriculteur conseille aux promeneurs de passer calmement à côté des chiens, de laisser les chiens s'approcher et de leur parler amicalement.

Selon l'office vétérinaire cantonal, il y a en moyenne cinq agressions canines annoncées chaque année en Valais. La plupart sont bénignes. Il s'agit de griffures ou de légères morsures. Après enquête, l'office vétérinaire décide des mesures à prendre concernant le chien. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2018, 15h35


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.