Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:44

Mexique Un chien refuse de quitter son maître happé par un train

Suite déchirante d'un accident ferroviaire, la fidélité de l'animal prostré a ému les habitants de Montemorelos et les médias mexicains.

L'animal a refusé de quitter le corps sans vie de son maître à Montemorelos, au Mexique.

L'animal a refusé de quitter le corps sans vie de son maître à Montemorelos, au Mexique. Image: Twitter/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les déchirantes photos d'un chien prostré à côté du corps de son maître ont ému les médias mexicains le week-end dernier. Le drame s'est produit vendredi à Montemorelos. Un quinquagénaire qui circulait le long des voies ferrées a été happé par un train. Selon les autorités locales, l'homme – alcoolique notoire – était en état d'ébriété au moment des faits.

Les secours dépêchés sur place ont alors constaté que le fidèle compagnon de la victime se tenait couché juste à côté. L'animal est resté collé à son maître même après que les secours eurent recouvert le cadavre d'un drap bleu. Une fois le corps déplacé, l'animal a été aperçu errant dans les rues à sa recherche. La famille du défunt espère maintenant que le chien finira par rentrer à son domicile.

Créé: 08.04.2019, 08h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.