Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 04:58

Inde Après une chute, une corne lui pousse sur la tête!

L'homme licorne de 74 ans se battait depuis 5 ans contre sa corne. Il a finalement été opéré.

Suite à une chute, cet homme a vu une corne lui pousser sur la tête.

Suite à une chute, cet homme a vu une corne lui pousser sur la tête. Image: Capture écran YouTube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a 5 ans, Shyam Lal Yadav, originaire de Rahli dans le Madhya Pradesh, en Inde, a fait une mauvaise chute. Il s'est sérieusement blessé à la tête. Et, depuis, une corne n'a cessé de pousser à l'endroit de la blessure, révèle The Mirror!

Surnommé «l'homme licorne», le malheureux de 74 ans a d'abord demandé à son coiffeur de raboter l'excroissance. Mais, la pousse devenant de plus en plus incontrôlable, Shyam s'est résolu à consulter un médecin.

Ce dernier a pu constater qu'il s'agit-là d'une corne sébacée faite de kératine, identique à celle des ongles des pieds et des cheveux.

L'opération s'est bien passée et la corne a pu être retirée. De la peau a été greffée sur la plaie qui a complètement guéri. Shyam a passé dix jours à l’hôpital et se trouve en convalescence.

A noter, selon «The International Journal of Surgery» que d'autres traitements existent contre ce phénomène cutané rare, telles une radiothérapie ou une chimiothérapie.

Laurent Siebenmann

Créé: 19.09.2019, 09h39


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.