Jeudi 2 juillet 2020 | Dernière mise à jour 14:31

France Cinq interpellations pour un braquage raté aux Breuleux (JU)

Trois hommes ont été déférés au parquet de Lyon vendredi matin en vue d’une inculpation et d’un probable placement en détention pour une tentative de braquage de la banque Raiffeisen des Breuleux.

La tentative de braquage aux Breuleux a eu lieu le 13 février 2020.

La tentative de braquage aux Breuleux a eu lieu le 13 février 2020. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois hommes et deux femmes ont été interpellés cette semaine dans la Drôme, dans le sud-est de la France, suspectés d’avoir tenté de braquer une banque suisse le 13 février, a-t-on appris vendredi de source policière.

Les arrestations ont eu lieu mardi à Péage-de-Roussillon, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les deux suspectes, compagnes de deux des hommes mis en cause, ont été relâchées depuis. Les trois hommes ont été déférés au parquet de Lyon vendredi matin en vue d’une inculpation et d’un probable placement en détention.

Perruques et fausses moustaches

Le 13 février, peu avant l’ouverture de la banque Raiffeisen des Breuleux (JU), deux malfaiteurs armés, portant perruques et fausses moustaches, avaient contraint une employée présente à leur ouvrir le distributeur automatique de billets pour en voler le contenu.

Mais celle-ci s’était enfermée dans un local sécurisé, bloquant l’accès aux malfrats. Bredouilles, ceux-ci avaient pris la fuite à bord d’un véhicule volé la nuit précédente à Lyon, retrouvé abandonné par la suite dans le Doubs (est), ainsi que les postiches, selon la même source.

Double enquête

Une enquête était ouverte en Suisse, une autre par le parquet de Lyon. Confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire, elle a rapidement porté ses soupçons vers deux individus connus des services, originaires de la Drôme, confondus notamment par des traces ADN.

Au terme d’un «gros travail de surveillance», les deux principaux suspects, âgés d’une vingtaine d’années pour l’un et d’une quarantaine pour l’autre – déjà recherché pour exécuter une peine de prison de trois ans – ont été arrêtés avec un complice et deux femmes.

«Une équipe multicartes»

La police décrit «une équipe multicartes très mobile qui agissait majoritairement en Rhône-Alpes» mais qui effectuait aussi «de nombreux raids nocturnes partout dans le territoire».

(AFP/NXP) (AFP/Le Matin)

Créé: 05.06.2020, 18h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.