Mercredi 20 mars 2019 | Dernière mise à jour 01:57

Londres Il cogne et met une femme k.o. à la sortie d'un nightclub

Un homme a, par deux fois, mis un coup de poing en plein visage d'une jeune femme, samedi matin, devant un nightclub. Il est activement recherché par la police. La victime a dû être hospitalisée.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une femme a été durement frappée au visage par un voyou, à la sortie d'une discothèque à Gants Hill, au nord est de Londres.

Les faits se sont produits samedi, vers 3 heures du matin. Après quelques mots inaudibles sur une vidéo largement partagée sur Facebook, l'homme frappe soudainement son interlocutrice d'un coup de poing.

La victime titube légèrement, choquée. C'est alors que le voyou la frappe une seconde fois, encore plus durement, toujours au visage. La jeune femme tombe au sol, inanimée.

On entend clairement les gens s'exclamer «Oh mon dieu», en voyant la victime étendue. Cette dernière, durement touchée, a été emmenée à l'hôpital pour y être soignée.

Son agresseur s'est dépêché de filer - à l'anglaise, sans doute - mais il est activement recherché par la police métropolitaine.

Selon le Daily Mail qui a révélé l'affaire, le suspect devra répondre devant la justice de lésions corporelles graves. (Le Matin)

Créé: 31.07.2018, 11h56

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.