Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:27

France Collé pour avoir transporté une licorne gonflée sur sa voiture

Le conducteur transportait la gigantesque bouée gonflée sur son toit. Une action dangereuse sanctionnée par la police.

La licorne gonflée était de bonne taille.

La licorne gonflée était de bonne taille. Image: Facebook/Gendarmerie du Var

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les gendarmes de Gassin (F) ont réalisé une contrôle routier pour le moins surprenant, vendredi dernier.

Sur la commune de Cavalaire-sur-Mer, une patrouille a arrêté un automobiliste qui transportait sur son toit… une gigantesque licorne, gonflée! Plutôt dangereux si l'immense bouée avait chuté sur la route ou directement sur le pare-brise d'une autre voiture.

«Le conducteur, certainement impatient de rejoindre la plage, a été verbalisé pour ce changement dépassant le gabarit du véhicule, ont expliqués les gendarmes sur Facebook. La licorne a été dégonflée afin qu’il puisse reprendre la route en toute sécurité pour lui et les autres usagers de la route.»

Créé: 09.07.2019, 11h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.