Vendredi 18 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:01

Ardennes (F) Un commandant de police mis en examen pour viol

Le procureur de Reims a annoncé mercredi la mise en examen d'un commandant de police pour viol et détention d'images pédopornographiques.

Le commandant de la DGSI des Ardennes «a reconnu avoir réalisé des attouchements de nature sexuelle sur la plaignante, à plusieurs reprises», mais «toujours de manière consentie».

Le commandant de la DGSI des Ardennes «a reconnu avoir réalisé des attouchements de nature sexuelle sur la plaignante, à plusieurs reprises», mais «toujours de manière consentie». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un commandant de police, responsable départemental de la sécurité intérieure (DGSI) des Ardennes, a été mis en examen samedi pour viol et détention d'images pédopornographiques et incarcéré, a annoncé mercredi le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette.

Le 5 avril, une jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, avait déposé plainte à Reims contre ce commandant de police «pour des faits de viols et agressions sexuelles subis lorsqu'elle avait 17 ans, dans les Ardennes», a indiqué le procureur lors d'une conférence de presse au palais de justice.

Selon la plaignante, «elle est entrée en contact en décembre 2015» avec ce policier «pour des motifs strictement professionnels», mais courant 2016 il aurait «abusé d'elle à trois reprises», «dans son bureau», mais «aussi à l'occasion d'une virée en forêt», dans les Ardennes, a-t-il ajouté, confirmant des informations révélées par L'Ardennais.

Sites internet pédopornographiques

En outre, des «investigations techniques» sur ses ordinateurs et téléphones ont mis en évidence «de très nombreuses connexions sur des sites internet pédopornographiques» et un «téléchargement massif d'images à caractère pédopornographique parfaitement explicites».

Placé en garde à vue jeudi, l'homme «a reconnu avoir réalisé des attouchements de nature sexuelle sur la plaignante, à plusieurs reprises», mais «toujours de manière consentie».

Il a été mis en examen samedi pour «viols par personne abusant de l'autorité conférée par ses fonctions», «agressions sexuelles», «consultation habituelle de sites pédopornographiques» et «détention d'images pédopornographiques», et a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet.

(afp/nxp)

Créé: 26.06.2019, 14h14


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.