Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:39

France Les tueurs de retraités lourdement condamnés

La cour d'assises des mineurs de l'Allier a condamné vendredi deux jeunes meurtriers et tortionnaires de personnes âgées aux peines maximales.

Deux jeunes hommes ont été condamnés en France pour des meurtres, «accompagnés ou suivis d'actes de torture ou de barbarie».

Deux jeunes hommes ont été condamnés en France pour des meurtres, «accompagnés ou suivis d'actes de torture ou de barbarie». Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux jeunes meurtriers ont été condamnés à de lourdes peines de prison pour avoir tué des retraités.

Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocate générale qui avait regretté de ne pouvoir demander une peine identique pour les meurtriers, car ils ont «tué tous les deux», selon elle. Mais pour l'un des deux, mineur au moment des faits, la peine maximale ne pouvait excéder trente ans de prison.

«Vous avez été reconnus coupables de l'ensemble des faits pour lesquels vous avez été renvoyés devant cette cour d'assises», a déclaré le président Sébastien Talenti aux accusés, s'adressant à eux l'un après l'autre.

L'excuse de minorité a été levée pour le plus jeune de deux, condamné à 30 ans de prison. A l'encontre de son coaccusé, la réclusion criminelle à perpétuité a été assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

«Torture et barbarie»

Les deux hommes âgés de 20 et 21 ans, tête baissée, n'ont eu aucune réaction à l'énoncé du verdict. Ils comparaissaient depuis lundi pour les meurtres, «accompagnés ou suivis d'actes de torture ou de barbarie», de Ginette et Massimo Degl'Innocenti, 85 et 71 ans, et Jeannine Ponce, 74 ans, en mars 2017 à Montluçon (Allier).

Ils ont également été condamnés pour le «viol en réunion» d'une jeune femme dans son appartement, devant son compagnon séquestré, la même nuit que le meurtre de Jeannine Ponce. Si les agresseurs ont affirmé que leur but était de voler, ils n'ont au final dérobé que quelques euros à leurs victimes, qui vivaient toutes dans des conditions modestes. (ats/nxp)

Créé: 22.11.2019, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.