Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 19:25

Canton de Zurich Il parcourt 100 km à contresens sur l'autoroute

Intercepté par la police cantonale zurichoise à Horgen, un Italien de 46 ans a parcouru près de 100 km dans le mauvais sens sur l'autoroute A3.

Pour intercepter le chauffard, la police a dû fermer l'autoroute. (Dimanche 15 avril 2018)

Pour intercepter le chauffard, la police a dû fermer l'autoroute. (Dimanche 15 avril 2018)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un conducteur a parcouru presque 100 km à contresens sur l'A3 dans la nuit de samedi à dimanche en direction de Zurich. La police a pu l'intercepter à Horgen (ZH). C'est presque un miracle qu'il n'y ait pas eu d'accident, écrit dimanche la police cantonale zurichoise.

L'Italien de 46 ans n'allait pas seulement à contresens, mais roulait aussi par moments à une vitesse excessive, comme le montre une évaluation des images de caméras dans les tunnels. De plus, il n'était pas en état de conduire, selon la police.

Pour intercepter le chauffard, la police a fermé l'autoroute près de Horgen (ZH). Le conducteur a été arrêté. Au cours de ce long parcours, il y a eu plusieurs fois des situations dangereuses avec des véhicules circulant correctement, selon la police.

Le chauffard avait vraisemblablement déjà été repéré vers 2h du matin près de Trübbach (SG) et signalé à la police saint-galloise. La police a alors reçu plusieurs appels et pris des mesures pour empêcher des accidents et stopper la voiture. (ats/nxp)

Créé: 15.04.2018, 15h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.